© EZVLe métier de spécialiste en douane et sécurité des frontières est très diversifié. Effectuer des contrôles de marchandises, comme ici à l’aéroport de Zurich, est l’une des 70 compétences de la formation de base.Le métier de spécialiste en douane et sécurité des frontières est très diversifié. Effectuer des contrôles de marchandises, comme ici à l’aéroport de Zurich, est l’une des 70 compétences de la formation de base.La nouvelle formation de deux ans de « spécialiste en douane et sécurité des frontières » commence en août 2021. Le Gyrophare bleu explique la stratégie, la structure et les contenus de cette formation dédiée à la nouvelle profession.

Il y a près de trois ans, à savoir le 1er janvier 2018, la transformation numérique de l’Administration fédérale des douanes (AFD) a été lancée avec le programme « DaziT ». Depuis cette date, l’AFD fait face à des changements profonds, et cela dans deux domaines. Il est d’une part prévu de moderniser l’environnement informatique en se servant de la numérisation pour simplifier, uniformiser et rendre plus cohérents les processus. D’autre part, l’AFD met l’accent sur son propre développement en tant qu’organisation, visant à devenir l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF).

Ce deuxième pilier de transformation comprend les sept domaines thématiques suivants : « Nouvelle organisation », « Transformation culturelle », « Image unifiée », « Nouvelle stratégie immobilière », « Modernisation des moyens d’intervention », « Révision totale de la loi sur les douanes » et « Nouveau profil professionnel ». Ce dernier point consiste, ni plus ni moins, en la fusion des professions de
« spécialiste de douane » et de « garde-frontière » résultant dans le nouveau profil professionnel de « spécialiste en douane et sécurité des frontières ». Cette intégration, réalisée dans le cadre de « DaziT », était nécessaire du fait du regroupement, au sein du nouveau domaine de direction Opérations, des secteurs opérationnels de la douane et du corps des gardes-frontières. Ces deux processus, à savoir l’unification au niveau de l’organisation et une formation plus approfondie des agents spécialisés qui consiste à effectuer des contrôles à 360 degrés de personnes, de marchandises et de moyens de transport conjointement et non individuellement selon les spécialisations, va permettre au futur OFDF, en sa qualité d’organisation globale, de réagir plus rapidement aux changements de situation et de déployer ses ressources humaines plus efficacement.

Il va de soi que la fusion des anciens profils professionnels engendre un réajustement de la formation. Les travaux de conception sont maintenant terminés et le premier cours de « spécialiste en douane et sécurité des frontières » qui est d’ailleurs complet, débutera en août 2021. Des mesures ciblées de formation continue pour le personnel employé doivent suivre dès 2022.

Structure et durée de la formation

La formation au métier de « spécialiste en douane et sécurité des frontières » dure deux ans, couvre un large champ de compétences et est divisée en deux phases : durant la formation de base, les futures forces d’intervention de l’OFDF apprennent les fondamentaux pour un contrôle efficace des marchandises, des personnes et des moyens de transport. Au cours de la deuxième phase, ils approfondissent leurs connaissances dans l’une des trois spécialisations.

La conception de la formation

© EZVÀ la fin de la formation professionnelle, les spécialistes en douane et sécurité des frontières ont le choix entre plusieurs formations continues. Par exemple être collaborateur auprès de l’Agence FRONTEX.À la fin de la formation professionnelle, les spécialistes en douane et sécurité des frontières ont le choix entre plusieurs formations continues. Par exemple être collaborateur auprès de l’Agence FRONTEX.Comme pour les processus, l’AFD mise, pour la nouvelle formation, sur des méthodes d’enseignement et d’apprentissage modernes, numériques et assistées. En effet, outre l’enseignement de la théorie et de la pratique en classe et la mise en place d’unités d’apprentissage au sein d’équipes régionales de formation, la formation se base également sur des unités d’apprentissage autonome et des outils destinés à l’E-learning. Et puis, les aspirants apprennent également à se servir des nouvelles applications et outils numériques élaborés dans le cadre du DaziT.

Au cœur du concept de formation, se trouve la transmission efficace des compétences professionnelles. C’est dans cet objectif, qu’à l’instar de la réorganisation de la formation des forces de police (voir Gyrophare bleu 03/2020), certaines situations typiques de travail, telles que le contrôle de marchandises dans le cadre du trafic touristique, sont enregistrées en fonction des actions qui en découlent et intégrées dans le contenu de formation requis. La formation de base compte en tout 70 compétences opérationnelles de ce type. Elles font partie de l’apprentissage théorique et surtout pratique, qui doit permettre aux apprenants d’acquérir un excellent savoir-faire et un large éventail de compétences au niveau de leurs engagements. L’application immédiate des acquis dans la pratique étant extrêmement importante, les modules de formation de plusieurs semaines au campus AFD de Liestal ou d’Interlaken alternent avec des engagements pratiques de quatre à cinq semaines au sein d’un team de formation régional. Là, les aspirants sont encadrés et accompagnés par des formateurs professionnels expérimentés et ils mettent en pratique, dans le cadre de l’engagement, les connaissances spécialisées acquises en classe au moyen de modules de formation. Des contrôles de connaissances autonomes et des débriefings avec les formateurs professionnels donnent aux aspirants l’opportunité de vérifier leurs connaissances afin de les améliorer, de les approfondir et de les consolider de manière ciblée.

64 semaines de formation de base

Au cours de la formation de base, les connaissances et compétences couvrant les domaines suivants sont enseignées : « Bases organisationnelles », « Santé », « Compétences sociales et personnelles », « Droit », « Processus et procédure », « Droits de douane », « Analyse des risques », « Criminalistique » et « Sécurité durant l’engagement et intervention ». La formation de base dure 64 semaines. Elle est répartie sur quatre « niveaux de formation » d’une durée respective de 16 semaines. Les niveaux sont passés et achevés les uns après les autres. Le niveau 1 « Reconnaître et adopter le bon comportement », met l’accent sur les fondements du contrôle et de la sécurité. Le niveau 2 porte sur le « Contrôle 360° », le niveau 3 sur « Appliquer les premières mesures » et le niveau 4 est principalement consacré à « Traiter les cas fréquents ». Lorsque les quatre niveaux sont achevés avec succès, les nouvelles forces d’intervention sont assermentées et reçoivent leur premier certificat.

Spécialisation

Après la formation de base, les aspirants prêts à un engagement vont se spécialiser dans l’un des trois domaines, à savoir le contrôle des « marchandises », des « personnes » ou des « moyens de transport ». Cette deuxième phase de formation est conçue par modules. Il convient en effet d’achever deux modules de spécialisation. Après la phase de spécialisation, qui permet d’acquérir entre 6 et 12 compétences supplémentaires selon le domaine choisi, il est prévu de passer un examen professionnel débouchant sur le brevet fédéral de « spécialiste en douane et sécurité des frontières ».

Formation continue et évolution

Au terme des deux ans de formation professionnelle, les diplômés ont accès à diverses formations continues. Par exemple comme conducteur de chien, Air-Marshal, contrôleur d’entreprises, formateur au Campus de l’AFD, formateur professionnel, conseiller en documents, enquêteur au sein des Poursuites pénales et au sein du commando d’engagement mobile ou encore comme spécialiste de la vérification des véhicules, des engagements en hélicoptère et des données biométriques.

Les Russes aiment ce qui est imposant et tape-à-l’œil. Que ce soit sur la route ou lors d’interventions. C’est pourquoi ils ont inventé l’extincteur turbo, une symbiose entre char et moteur à réaction. De nos jours, les véhicules lourds de lutte contre l’incendie par aérosols font partie de la flotte de bon nombre de corps de sapeurs-pompiers d’entreprise. Quand ça tourne vraiment mal, il ne...
La nouvelle formation de deux ans de « spécialiste en douane et sécurité des frontières » commence en août 2021. Le Gyrophare bleu explique la stratégie, la structure et les contenus de cette formation dédiée à la nouvelle profession. Il y a près de trois ans, à savoir le 1er janvier 2018, la transformation numérique de l’Administration fédérale des douanes (AFD) a été lancée avec le programme «...
Il y a huit ans, Raphael Londero s’établit à son compte dans le secteur de la construction de véhicules spéciaux. Londero GmbH, l’entreprise commerciale qui au départ comptait 2 personnes est qui est aujourd’hui forte de 15 collaborateurs, s’est depuis spécialisée dans le développement, la construction et les solutions de produits innovants, et a obtenu une certification GRA. Dans la zone...
Les Français mettent en œuvre ce dont nos politiques ne se lassent pas de discuter, à savoir des solutions nationales ! Pendant les quatre années à venir, la Gendarmerie et la Police nationale misent sur une solution purement française en matière d’appareils mobiles fournis par Crosscall et Orange Business Services. Vous vous souvenez ? Du fait de la pandémie et des problèmes d’approvisionnement...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.