© FabricantLe système d’oxygène de premier secours «FIDO», du fabricant suédois Mirola, permet à une personne d’être alimentée en oxygène pendant 60 minutes environ.Le système d’oxygène de premier secours «FIDO», du fabricant suédois Mirola, permet à une personne d’être alimentée en oxygène pendant 60 minutes environ.Le système de respiration en circuit fermé « FIDO » fonctionne de manière purement mécanique, est léger, compact et permet une autonomie d’intervention allant jusqu’à 60 minutes. Et c’est là que réside l’intérêt des services de sauvetage, de la médecine d’urgence et des militaires pour cet appareil du fabricant suédois.

Les systèmes de respiration en circuit fermé, dans lesquels le dioxyde de carbone (CO2) contenu dans l’air expiré est chimiquement mélangé à de la chaux sodée, sont employés avec efficacité depuis des décennies, que ce soit dans les appareils respiratoires et les équipements de plongée en circuit fermé, par les plongeurs sauveteurs et dans les sous-marins, par l’industrie aérospatiale, ou encore dans les appareils d’anesthésie et par la médecine d’urgence. La raison : lorsque du dioxyde de carbone est retiré de l’air expiré, il suffit de rajouter une quantité relativement faible d’oxygène pour pouvoir alimenter, pendant une certaine durée, une personne en air respirable.

Repenser ce qui a déjà fait ses preuves

C’est justement cette idée de bénéficier d’une autonomie de réserves importantes d’oxygène en cas d’urgence qui a fait l’objet d’une révision complète par Mirola, société suédoise spécialisée dans la technique respiratoire. Avec « FIDO », elle offre un système mobile de respiration en circuit fermé, dont le poids n’excède pas 1,5 Kilogramme et qui associe fiabilité et sécurité élevées à une longue durée d’inter­vention.

Cela est rendu possible grâce aux deux innovations suivantes : un principe de respiration linéaire et non circulaire en circuit fermé et une valve réglable qui mélange air et oxygène. Cette combinaison offre trois avantages. Premièrement, la personne assistée a plus de facilité à respirer. Deuxièmement, l’air traverse la cartouche calcaire à chaque cycle de respiration deux fois au lieu d’une, ce qui améliore la filtration du CO2. Et troisièmement, la valve ajuste la quantité d’oxygène à l’air en fonction du volume d’air consommé (niveau d’oxygène réglable entre 52 et 87 Pourcentage). La personne traitée reçoit ainsi à tout instant une quantité d’oxygène suffisante, mais mesurée.

Système mécanique avec seulement six composants

Le système « FIDO » est exclusivement mécanique, il fonctionne sans accu ni pile et il est uniquement composé des six éléments suivants : un dispositif à valve (boîtier), un tube à oxygène, une bouteille d’oxygène, une cartouche calcaire, un bio-filtre et un ballon de respirateur. L’appareil dispose par ailleurs d’une valve de sécurité qui s’ouvre en cas de dysfonctionnement de l’alimentation en oxygène et d’une fonction d’administration à la demande (augmentation du débit d’oxygène) destinée à contrôler la valve de mélange, dont l’utilité se présente dans toutes les situations où la concentration en oxygène doit être augmentée pour des raisons médicales.

Une durée d’utilisation très longue

Selon Mirola, une bouteille d’oxygène de 0,4 litres (200 bar) suffit pour traiter une personne pendant approximativement une heure. Le mouvement du ballon du respirateur montre si la personne respire de manière spontanée ou si l’on est en présence d’un arrêt respiratoire. « FIDO » maintient en outre l’air inspiré chaud (31 - 33 °C) et humide, malgré l’apport en oxygène. Cela évite un assèchement ou refroidissement des voies respiratoires de la personne traitée.

Commercialisation en Suisse

L’appareil de respiration en circuit fermé « FIDO », certifié pour les interventions médicales (CE-IIa) et le transport aérien (IATA.GDR), est distribué en Suisse par Kuptec GmbH, 9127 St. Peterzell, tél. : 079 219 93 00, www.kuptec.ch.

Les Russes aiment ce qui est imposant et tape-à-l’œil. Que ce soit sur la route ou lors d’interventions. C’est pourquoi ils ont inventé l’extincteur turbo, une symbiose entre char et moteur à réaction. De nos jours, les véhicules lourds de lutte contre l’incendie par aérosols font partie de la flotte de bon nombre de corps de sapeurs-pompiers d’entreprise. Quand ça tourne vraiment mal, il ne...
La nouvelle formation de deux ans de « spécialiste en douane et sécurité des frontières » commence en août 2021. Le Gyrophare bleu explique la stratégie, la structure et les contenus de cette formation dédiée à la nouvelle profession. Il y a près de trois ans, à savoir le 1er janvier 2018, la transformation numérique de l’Administration fédérale des douanes (AFD) a été lancée avec le programme «...
Il y a huit ans, Raphael Londero s’établit à son compte dans le secteur de la construction de véhicules spéciaux. Londero GmbH, l’entreprise commerciale qui au départ comptait 2 personnes est qui est aujourd’hui forte de 15 collaborateurs, s’est depuis spécialisée dans le développement, la construction et les solutions de produits innovants, et a obtenu une certification GRA. Dans la zone...
Les Français mettent en œuvre ce dont nos politiques ne se lassent pas de discuter, à savoir des solutions nationales ! Pendant les quatre années à venir, la Gendarmerie et la Police nationale misent sur une solution purement française en matière d’appareils mobiles fournis par Crosscall et Orange Business Services. Vous vous souvenez ? Du fait de la pandémie et des problèmes d’approvisionnement...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.