Les collaborateurs de l’Administration fédérale des douanes (AFD) travaillent non seulement aux frontières, mais sont parfois également actifs au-delà de celles-ci : par exemple pour les opérations de FRONTEX, dans le domaine de la sécurité aérienne, en tant qu’attachés à l’étranger ainsi que dans des groupes de services opérationnels mixtes.

© Pascal Moro, moraphoto.chLes gardes-frontière suisses en mission pour FRONTEX, lors d’un contrôle de passeports aux frontières extérieures de l’espace Schengen.Les gardes-frontière suisses en mission pour FRONTEX, lors d’un contrôle de passeports aux frontières extérieures de l’espace Schengen.

Sur le plan international, l’Administration fédérale des douanes (AFD) s’engage pour le compte de la politique extérieure, de la paix, de la sécurité et du commerce suisse. Cela englobe les missions pour la promotion du commerce, le détachement du personnel en faveur de l’ONU, de l’UE et de l’OSCE ainsi que des interventions dans les domaines de la protection des frontières et de la sécurité aérienne. Ces interventions sont coordonnées, planifiées et menées par les services spécialisés de l’AFD à Berne.

Interventions à l’étranger de l’AFD

Depuis 2011, près de 40 membres de l’AFD sont chaque année en service aux frontières extérieures de l’espace Schengen dans le cadre des opérations de FRONTEX. En 2018, ils ont en tout effectué 1 315 journées de travail. Leurs principales missions consistent à lutter contre l’immigration clandestine et à endiguer la criminalité transfrontalière.

Depuis 2012, les Airline Liaison Officers (ALO) soutiennent les autres pays en matière de gestion documentaire. Depuis 1970 déjà, les Air Marshals (TIGER) renforcent la sécurité du trafic aérien dans des avions opérant à l’international, mais immatriculés en Suisse, ainsi que les Ground Marshals (FOX) dans différents aéroports à travers le monde. Outre les membres de l’AFD, les collaborateurs des corps de police ainsi que de la sécurité militaire interviennent également dans le domaine de la sécurité aérienne.

Des patrouilles mixtes avec les Italiens et les Allemands

Sur la base de l’accord en matière de police conclu le 1er mars 2002 entre la Suisse et l’Allemagne, l’AFD et la police fédérale allemande mènent des interventions communes des deux côtés de la frontière. Des « groupes de service opérationnels mixtes » sont formés à cet effet. Les collaborateurs agissant en territoire étranger peuvent, dans ce contexte, se voir attribuer des prérogatives de puissance publique. Dans la pratique, les officiers de la police fédérale sont responsables du traitement des cas sur le territoire allemand, et les collaborateurs de l’AFD sur le territoire suisse. Après de premiers tests en 2013 dans la zone de Bâle/Lörrach, deux groupes de service opérationnels mixtes sont en place depuis 2015, entre la région gardes-frontière I (Bâle) et l’inspection de la police fédérale de Weil am Rhein, ainsi qu’entre la région gardes-frontière II (Schaffhouse) et l’inspection de la police fédérale de Constance. Ces groupes de service sont complétés par des actions prioritaires planifiées conjointement (contrôles d’envergure).

Un accord de collaboration entre les autorités policières et douanières est en place depuis le 1er novembre 2016, et depuis mars 2019, des patrouilles mixtes du Cgfr et de la police des frontières italienne sont actives dans les zones frontalières du canton du Tessin et des provinces italiennes de Corno et Varèse. Dans le cadre de la création de ces groupes de service, douze membres du Cgfr ainsi que 16 agents de police italiens du secteur frontalier de Luino et Chiasso ont suivi une formation commune fin 2018 en Suisse.

À leur apogée pendant la Seconde Guerre mondiale, les véhicules amphibies ont fini par disparaître furtivement, avant de refaire leur apparition il y a quelques années. Et cela, pas seulement chez les militaires. L’homme n’est jamais aussi créatif que durant les périodes de crise. Cette maxime s’applique tout autant au développement des véhicules amphibies, qui ont connu une période de gloire...
Une remorque multifonction d’un nouveau type permet aux sapeurs-pompiers de mettre en sûreté les véhicules électriques accidentés ou en feu. Une autre option est d’utiliser la remorque pour le transport de grosses charges ou comme citerne provisoire pour l’eau d’extinction des feux de végétation ou bien comme réservoir de rétention pour les eaux d’extinction contami­nées. Les accidents dans...
Les véhicules spécialisés, peu importe qu’ils soient utilisés par les services de secours, les sapeurs-pompiers, la police ou les mili­taires, doivent absolument disposer d’une alimentation électrique stable pour leurs appareils annexes. Les générateurs spécifiques pour véhicules, qui sont entraînés par le moteur de ces derniers, sont peu encombrants et plus légers. Les ambulances, les véhicules...
Basée à Hergiswil, la société Schramm & Partner GmbH, spécialiste IT et experte dans la branche des services d’urgence, vient de lancer deux solutions gratuites destinées à assurer une meilleure sécurité des données dans le cadre du travail mobile des forces d’intervention. Sevico : la visioconférence sécurisée « Sevico » (Secure Virtual Conferencing ; www.sevico.ch), une solution de...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.