© Aide Suisse aux MontagnardsLes membres du groupe « First Responder Plus » dans le district de Singine (Canton de Fribourg) lors d’un entraînement avec leurs nouveaux sacs à dos d’urgence.Les membres du groupe « First Responder Plus » dans le district de Singine (Canton de Fribourg) lors d’un entraînement avec leurs nouveaux sacs à dos d’urgence.La fondation Aide Suisse aux Montagnards (ASM) soutient la création et l’extension de groupes First Responder dans les régions de montagne. Dans le cadre d’un partenariat conclu avec l’Interassociation de sauvetage (IAS) et l’Alliance suisse des samaritains (ASS), elle prend en charge 50% des coûts lors de l’achat d’équipements de secours par les groupes First Responder actifs dans les régions de montagne.

Non seulement dans les villes et leurs agglomérations, mais en particulier dans les régions reculées, et notamment dans les régions de montagne, le parfait fonctionnement de la chaîne de sauvetage joue un rôle essentiel. L’Aide Suisse aux Montagnards (ASM) en sait quelque chose et soutient également des projets dans le domaine de la « Santé ». D’après Kilian Gasser du Service de presse, « l’ASM est toujours encore considérée comme étant avant tout une institution créée pour améliorer l’existence des paysans dans les régions de montagne. Bien que l’agriculture constitue le domaine d‘activité principal, l’ASM s’engage de plus en plus dans des domaines d’activité, tels que la formation et l’énergie, ainsi que la santé et l’aide d’urgence. »

Un engagement qui répond à des besoins urgents, comme l’expérience de ces dernières années l’a montré. « Dès 2009, nous avons reçu les premières demandes de soutien de la part de groupes First Responder, nous demandant de sponsoriser l’acquisition des équipements coûteux. », précise Anja Hammerich, Gestionnaire Projets, Communication de l’ASM. Lorsqu’au cours des années suivantes, d’autres demandes en ce sens ont été adressées à l’ASM, celle-ci a lancé, en 2008 à l’occasion du 75e anniversaire de sa fondation, une offre spéciale en faveur des groupes First Responder dans les régions de montagne.

Deux équipements de secours à moitié prix

« Nous avons pris conscience du besoin réel de soutien des First Responders dans l’acquisition des équipements de secours et avons voulu y répondre avec une offre concrète »,
confirme Anja Hammerich. « Comme les groupes First Responder apportent une contribution indispensable aux soins d'urgence dans les communes de montagne isolées, ils peuvent bénéficier des prestations de soutien de l'ASM. »

© Aide Suisse aux MontagnardsLe contenu des sacs à dos d’urgence subventionnés par l’Aide Suisse aux Montagnards est conforme aux recommandations CRS/SUVA.Le contenu des sacs à dos d’urgence subventionnés par l’Aide Suisse aux Montagnards est conforme aux recommandations CRS/SUVA.Pour ce faire, la fondation a conclu un partenariat avec l’Alliance suisse des samaritains (ASS) et l’Interassociation de Sauvetage (IAS). Les groupes First Responder actifs dans les régions de montagne ont la possibilité d’acquérir au maximum deux défibrillateurs et deux sacs à dos d’urgence par groupe à prix réduit. L’ASM prenant en charge 50% des coûts. Pour les associations de samaritains l’ASS prenant en charge 10% supplémentaires.

L’offre porte sur un sac à dos d’urgence First Responder complet, dont le contenu est conforme aux recommandations CRS/SUVA (CHF 690.– au lieu de 1 380.–) et sur un défibrillateur de type AED 3 BLS de Zoll (CHF 1 987.– au lieu de 3 974.–) équipé de la fonction Real CPR Help fournissant des informations relatives à la fréquence et à la profondeur des compressions thoraciques, d’un tableau de bord indiquant l’ECG actuel du patient et d’une évaluation des fichiers d’événements cliniques, et également doté de Wi-Fi pour faciliter le chargement direct de ces derniers. Ce défibrillateur est recommandé aux First Responders du fait de ses faibles coûts d’exploitation, d’une durée de conservation des électrodes universelles pour adultes et enfants de 5 ans, d’une durée de vie de la batterie lithium-ion de 5 ans et de son faible poids (environ 2.5 kg). Le sac à dos et le défibrillateur peuvent être acquis séparément ou sous forme de package (pour plus de détails voir sur www.shop.samariter.ch/first­-responder). Les commandes peuvent être effectuées jusqu’au 31 décembre 2020.

Une offre destinée à susciter des vocations

« Avec notre offre, nous souhaitons bien sûr soutenir directement les groupes First Responder actifs dans les régions de montagne, et en même temps nous espérons que de nouveaux groupes se formeront et contribueront à améliorer l’accès à l’aide d’urgence sur tout le territoire », déclare Anja Hammerich.

De ce fait, les conditions requises pour bénéficier de l’aide ont été fixées d’une manière plutôt souple. « Le groupe doit être actif principalement dans les régions de montagne (selon les Régions de montagne définies par la Confédération) et connecté au centre d’appels d’urgence 144 », explique Kilian Gasser.

Un court-métrage remarquable

© FabricantLe défibrillateur de type « AED 3 BLS » de Zoll est moderne, facile à utiliser et il ne pèse qu’environ 2.5 kg.Le défibrillateur de type « AED 3 BLS » de Zoll est moderne, facile à utiliser et il ne pèse qu’environ 2.5 kg.Les groupes intéressés trouveront de plus amples informations sur www.berghilfe.ch/firstresponder. Un court-métrage remarquable peut également y être consulté, montrant comment les membres d'un groupe First Responder Plus ont sauvé la vie d’un jeune homme de 23 ans dans le district de Singine (Canton de Fribourg) et ce que le soutien de l’ASM représente concrètement pour eux.

Traverser la frontière en descendant les escaliers Dans le hameau de La Cure, dans le canton de Vaud, se trouve un hôtel unique au monde à 1 150 mètres au-dessus de la mer. À l’hôtel Arbez Franco-Suisse, la frontière passe au milieu du restaurant, de la cuisine, du couloir et des chambres. Et elle traverse même le lit de la suite nuptiale. D’après l’association « hotelleriesuisse », il existe...
Fondée il y a 50 ans en tant qu’entreprise familiale, la société Swissphone Wireless AG « franchit depuis longtemps les frontières » et est désormais active au niveau mondial. Nous nous sommes entretenus avec Peter Gähwiler, responsable de la division opérationnelle suisse, à propos des technologies, de Swissness et des idées d’avenir. M. Gähwiler : Swissphone a été fondée en 1969 par Erika et...
Le lieutenant-colonel Reto Amrein est depuis deux ans commandant de bataillon de la OPC EMME, la plus grande organisation de protection civile du canton de Lucerne. Responsable de 30 communes affiliées, avec 140 000 habitants, elle veille à ce que les services d’urgence locaux n’atteignent, dans la mesure du possible, jamais leurs limites. Penser en anticipant, être prévoyant, examiner...
Les collaborateurs de l’Administration fédérale des douanes (AFD) travaillent non seulement aux frontières, mais sont parfois également actifs au-delà de celles-ci : par exemple pour les opérations de FRONTEX, dans le domaine de la sécurité aérienne, en tant qu’attachés à l’étranger ainsi que dans des groupes de services opérationnels mixtes. Sur le plan international, l’Administration fédérale...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.