A l'époque de la création de l'École militaire centrale fédérale de Thoune, les chevaux étaient le moyen de transport le plus important et le plus puissant et revêtaient de ce fait une grande importance pour la place d'armes de Thoune.

© DDPSDes élèves de l’école de recrues déplaçant un canon à l’aide de chevaux de trait dans le cadre de leur formation à l’artillerie de campagne en 1913.Des élèves de l’école de recrues déplaçant un canon à l’aide de chevaux de trait dans le cadre de leur formation à l’artillerie de campagne en 1913.

Suite à la fondation de l'École militaire centrale fédérale de Thoune, de plus en plus de chevaux y ont été accueillis. Au début, les conditions de logement des chevaux étaient quelque peu chaotiques. Ce n'est qu'en 1841 que la commune bourgeoise de Thoune fit construire un manège dans l'Aarestrasse, sur mandat de la Confédération helvétique. En 1846, des écuries supplémentaires pour 130 chevaux ont été construites et en 1850 la « Régie fédérale des chevaux » a été fondée à Thoune. C'est à partir de cette date que les officiers de l'état-major fédéral de l'artillerie, de l'infanterie et du génie furent formés à Thoune, tels les officiers de la cavalerie qui étaient déjà stationnés dans le canton de Berne. Au début, l'élevage de chevaux était également pratiqué à Thoune. Les besoins en formation connurent cependant une forte croissance et l'élevage fut finalement transféré au Haras national suisse (HNS) d'Avenches.

Autour de 1880, l'Assemblée fédérale décida de déplacer les chevaux militaires de Thoune dans de nouveaux locaux au Schwäbis. Dans l'Aarestrasse fut alors installée la « Pferdekurieranstalt ». Les deux établissements étaient reliés entre eux par le pont routier de la régie (« Regiebrücke ») construit en 1882.
En 1913, la Régie fédérale des chevaux employait environ 250 personnes et comptait plus de 1.000 chevaux de régie et environ 200 chevaux fédéraux d'artillerie. Avec l'apparition de véhicules à moteur après la Première Guerre mondiale, l'importance des chevaux s'est amenuisée. En 1937, la Régie fédérale des chevaux a été placée sous les ordres du chef d'armes des troupes légères et en 1950, exactement 100 ans après la fondation de la Régie fédérale des chevaux, l'ère des chevaux militaires de Thoune se termina. La Régie fédérale des chevaux fusionna avec le Dépôt fédéral de remontes de cavalerie de Berne au sein du Dépôt fédéral des chevaux de l'armée (DFCA) et ses installations au Schwäbis furent reprises par le Parc automobile de l'armée (PAA).

Depuis 1970, des millions d’adeptes de films policiers sont cloués devant leur télé pour voir « Tatort » les dimanches soir. Le 1’100e épisode a été diffusé sur les chaînes le 19 août 2019. Nous enquêtons sur quelques faits étonnants. Le « Tatort » a été inventé par Gunther Witte pour concurrencer, sur la chaîne allemande ZDF, « Der Kommissar », la série policière diffusée par l’autre chaîne...
Les événements suivants, pour lesquels les Care Teams Suisses sont intervenus, ont fait beaucoup parler d’eux, tant au niveau national qu’à l’international : 2 septembre 1998 Un avion de la compagnie Swissair s’écrase au large de Halifax (229 morts) 11 janvier 1999 À Saint-Gall, un père tue par balle le professeur de sa fille 27 juillet 1999 Accident de canyoning dans la rivière Saxetbach (21...
Crosscall construit depuis huit ans des porta­bles et smartphones « tout-terrain » à Aix-en-Provence. Nous avons testé le modèle phare Trekker-X4 avec ses fonctions Dashcam et Bodycam, qui revêt un grand intérêt pour les forces d’intervention. Le Trekker-X4 de Crosscall certifié Mil-Std 810 G et IP68 sait tenir les chocs : nous avons poncé son écran sur le sable au bord du lac de Zurich, nous...
Le pasteur Roger Müller aide les personnes qui ont vécu des expériences pesantes, qui ont été témoin de choses terribles ou qui ont eux-mêmes infligé des souffrances aux autres. Il assiste aussi ceux qui apportent leur secours à ce moment-là. Un entretien sur les mille facettes de la souffrance, du chagrin, de la haine et de la colère ainsi que sur l’amour, le pardon, la force intérieure et...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.