A l'époque de la création de l'École militaire centrale fédérale de Thoune, les chevaux étaient le moyen de transport le plus important et le plus puissant et revêtaient de ce fait une grande importance pour la place d'armes de Thoune.

© DDPSDes élèves de l’école de recrues déplaçant un canon à l’aide de chevaux de trait dans le cadre de leur formation à l’artillerie de campagne en 1913.Des élèves de l’école de recrues déplaçant un canon à l’aide de chevaux de trait dans le cadre de leur formation à l’artillerie de campagne en 1913.

Suite à la fondation de l'École militaire centrale fédérale de Thoune, de plus en plus de chevaux y ont été accueillis. Au début, les conditions de logement des chevaux étaient quelque peu chaotiques. Ce n'est qu'en 1841 que la commune bourgeoise de Thoune fit construire un manège dans l'Aarestrasse, sur mandat de la Confédération helvétique. En 1846, des écuries supplémentaires pour 130 chevaux ont été construites et en 1850 la « Régie fédérale des chevaux » a été fondée à Thoune. C'est à partir de cette date que les officiers de l'état-major fédéral de l'artillerie, de l'infanterie et du génie furent formés à Thoune, tels les officiers de la cavalerie qui étaient déjà stationnés dans le canton de Berne. Au début, l'élevage de chevaux était également pratiqué à Thoune. Les besoins en formation connurent cependant une forte croissance et l'élevage fut finalement transféré au Haras national suisse (HNS) d'Avenches.

Autour de 1880, l'Assemblée fédérale décida de déplacer les chevaux militaires de Thoune dans de nouveaux locaux au Schwäbis. Dans l'Aarestrasse fut alors installée la « Pferdekurieranstalt ». Les deux établissements étaient reliés entre eux par le pont routier de la régie (« Regiebrücke ») construit en 1882.
En 1913, la Régie fédérale des chevaux employait environ 250 personnes et comptait plus de 1.000 chevaux de régie et environ 200 chevaux fédéraux d'artillerie. Avec l'apparition de véhicules à moteur après la Première Guerre mondiale, l'importance des chevaux s'est amenuisée. En 1937, la Régie fédérale des chevaux a été placée sous les ordres du chef d'armes des troupes légères et en 1950, exactement 100 ans après la fondation de la Régie fédérale des chevaux, l'ère des chevaux militaires de Thoune se termina. La Régie fédérale des chevaux fusionna avec le Dépôt fédéral de remontes de cavalerie de Berne au sein du Dépôt fédéral des chevaux de l'armée (DFCA) et ses installations au Schwäbis furent reprises par le Parc automobile de l'armée (PAA).

Le Centre d'instruction des troupes mécanisées (CIM) de Thoune fait partie de la place d'armes de Thoune et constitue un des centres de formation militaire les plusmodernes d'Europe. Le Centre d'instruction des troupes mécanisées (CIM) de Thoune fait partie des centres de formation militaire basés sur la simulation les plus modernes d'Europe. Il réunit l'ensemble des moyens d'instruction...
Puissance de moteur : 1500 chevaux. Poids : 56 tonnes. Largeur : 3 mètres 74. Longueur totale en intégrant le canon dirigé en avant : presque 10 mètres. Le char blindé 87 de type « Léopard WE » est un géant. Comment ce monstre réagit-il lorsqu'il a en face de lui des dompteurs inexpérimentés ? Se montre-t-il docile ou bien sort-il au contraire ses griffes ? Faites-en l'expérimentation. « Un...
Autrefois, en cas de crise on ne pouvait compter que sur soi. Aujourd’hui, on peut bénéficier d’un accompagnement – en tant que civil ou militaire, au travail ou encore au service des autorités et organisations chargées du sauvetage et de la sécurité (AOSS). Le 5e Colloque international sur l’assistance psychologique d’urgence à Sursee a montré combien cela était important, en se basant en...
À Thoune se trouve l'un des cinq centres logistiques de l'armée (CLA). Le corps des sapeurs-pompiers DDPS est également incorporé à la base logistique de l'armée (BLA) et peut s'appuyer sur 130 années d'existence. Zur Logistikbasis der Armee (LBA) gehören landesweit fünf Armeelogistikcenter (ALC) in Thun, Hinwil, Grolley, Othmar­singen und Monteceneri. Die fünf ALC betreiben zum Schutz der...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.
Informations complémentaires Ok