sirmed logo rgb desirmed logo rgb de

Au début de l'année 2019, la Rega a repris 50 pour cent des parts de l'Institut suisse de Médecine d'Urgence SIRMED, une filiale de la Fondation suisse pour paraplégiques.

© Sirmed

La coopération à parts égales des deux plus grandes associations de donateurs de Suisse doit permettre d’utiliser les synergies dans le domaine de la formation et la formation continue en médecine d’urgence et de sauvetage et d’élaborer de nouvelles offres. La mission centrale de SIRMED d’améliorer constamment les soins d’urgence du pays à travers des offres de formation reste aussi constante que le siège sur le campus de Nottwil. Helge Regener restera aussi le directeur de SIRMED.

SIRMED a débuté en 2002 avec quatre collaborateurs. À partir de l’idée initiale d’un institut servant à préparer les secouristes de manière optimale au sauvetage des blessés du dos en cas d’accident, SIRMED, reconnu aussi comme haute école spécialisée depuis 2008, a évolué en un centre prépondérant pour la formation dans le domaine de la médecine d’urgence et de sauvetage.

En plus d’offres de cours pour les professionnels du domaine de la médecine d’urgence et de sauvetage, par exemple de futurs secouristes ES diplômés ou ambulanciers avec brevet fédéral, SIRMED dispense aussi des formations pratiques de premiers secours aux personnes sans connaissances médicales, dans les quatre langues nationales.

En 2018, 10 000 personnes ont utilisé les offres de formation de l’institut, qui emploie actuellement 23 employés fixes et 230 personnes au salaire horaire et qui a ouvert en septembre 2018 un nouveau bâtiment avec des salles de simulation ultra-modernes sur le campus de Nottwil.

Deux salles de simulation pour une formation ultra-moderne

© Sirmed

Les salles de simulation du SimCenter peuvent être disposées comme salle d’opération, unité de soins intensifs ou salle de réanimation. Les hôpitaux peuvent louer l’infrastructure pour des formations par simulation pour leur propre personnel ou réserver des cours chez SIRMED. De plus, les locaux sont utilisés pour la formation de secouristes et des modèles en taille réelle d’un hélicoptère de sauvetage et d’une ambulance sont à disposition.

Dans un effort pour exercer de manière réaliste non seulement des compétences médicales, mais aussi les facteurs de la coordination, la communication et la coopération en équipe importants pour gérer les situations de crise et afin de pouvoir reproduire l’ensemble de la chaîne de sauvetage, de nombreux exercices commencent à l’extérieur, par exemple dans une installation sportive, un parking souterrain ou la forêt et se prolongent jusqu’en salle de réanimation ou en salle d’opération.

Des mannequins de simulation ultra-modernes sont disponibles pour les exercices. Ceux-ci peuvent transpirer, respirer, saigner et parler et disposent même de pupilles sensibles à la lumière. Pendant l’exercice, un responsable d’exercice
« caché » derrière un miroir peut influencer les scénarios dans la salle d’exercice et télécommander les mannequins. Il peut par exemple déclencher une réaction allergique ou des symptômes d’infarctus. Les secouristes doivent alors réagir immédiatement, établir le bon diagnostic et agir en conséquence. Actuellement, aucun autre endroit du pays ne propose une formation aussi pratique.

Traverser la frontière en descendant les escaliers Dans le hameau de La Cure, dans le canton de Vaud, se trouve un hôtel unique au monde à 1 150 mètres au-dessus de la mer. À l’hôtel Arbez Franco-Suisse, la frontière passe au milieu du restaurant, de la cuisine, du couloir et des chambres. Et elle traverse même le lit de la suite nuptiale. D’après l’association « hotelleriesuisse », il existe...
Fondée il y a 50 ans en tant qu’entreprise familiale, la société Swissphone Wireless AG « franchit depuis longtemps les frontières » et est désormais active au niveau mondial. Nous nous sommes entretenus avec Peter Gähwiler, responsable de la division opérationnelle suisse, à propos des technologies, de Swissness et des idées d’avenir. M. Gähwiler : Swissphone a été fondée en 1969 par Erika et...
Le lieutenant-colonel Reto Amrein est depuis deux ans commandant de bataillon de la OPC EMME, la plus grande organisation de protection civile du canton de Lucerne. Responsable de 30 communes affiliées, avec 140 000 habitants, elle veille à ce que les services d’urgence locaux n’atteignent, dans la mesure du possible, jamais leurs limites. Penser en anticipant, être prévoyant, examiner...
Les collaborateurs de l’Administration fédérale des douanes (AFD) travaillent non seulement aux frontières, mais sont parfois également actifs au-delà de celles-ci : par exemple pour les opérations de FRONTEX, dans le domaine de la sécurité aérienne, en tant qu’attachés à l’étranger ainsi que dans des groupes de services opérationnels mixtes. Sur le plan international, l’Administration fédérale...
Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.