Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Kristallschiessen

  • Top 3 Overall
  • Top 3 Frauen
  • Kristall-Gewinner
  • Schiessposition liegend
  • Fahrzeugkontrolle
  • Fahrzeugkontrolle
  • Vorstand

Kristallschiessen 2017

  • Kristall 2017 WEB 247
  • Kristall 2017 WEB 197
  • Kristall 2017 WEB 179
  • Kristall 2017 WEB 377
  • Kristall 2017 WEB 366
  • Kristall 2017 WEB 358
  • Kristall 2017 WEB 356
  • Kristall 2017 WEB 352
  • Kristall 2017 WEB 351
  • Kristall 2017 WEB 293
  • Kristall 2017 WEB 279
  • Kristall 2017 WEB 276
  • Kristall 2017 WEB 066
  • Kristall 2017 WEB 163
  • Kristall 2017 WEB 143
  • Kristall 2017 WEB 093
  • Kristall 2017 WEB 273
  • Kristall 2017 WEB 266
  • Kristall 2017 WEB 139
  • Kristall 2017 WEB 118
  • Kristall 2017 WEB 076
  • Kristall 2017 WEB 067
  • Kristall 2017 WEB 272
  • Kristall 2017 WEB 268
  • Kristall 2017 WEB 265
  • Kristall 2017 WEB 256
  • Kristall 2017 WEB 161
  • Kristall 2017 WEB 154
  • Kristall 2017 WEB 051
  • Kristall 2017 WEB 170

Fin 2018, les ambassadeurs de l'UE ont approuvé un acte législatif sur la cybersécurité. Celui-ci prévoit la création d'une agence permanente de l'UE pour la cybersécurité et le lancement d'un certificat de cybersécurité à travers l'UE.

Source : Fiche d'information sur la cybersécurité (Commission européenne) 2017Les statistiques collectées par l’UE pour l’année 2017 à propos de la fréquence et des effets du cybercrime ont effrayé Bruxelles. D’après les relevés, le nombre d’attaques par ransomware a triplé entre 2015 et 2017. En 2016, 4000 attaques ont été signalées – par jour ! En 2017, 80 % des entreprises européennes ont été touchées par au moins un incident de cybersécurité, parmi elles d’innombrables organismes de sécurité publique ou services de santé ou de secours.

De plus, le relevé souligne que les effets économiques de la cybercriminalité ont été multipliés par cinq depuis 2013, et il faudrait encore les multiplier par quatre jusqu’en 2019, avertissent les auteurs. En chiffres, cela signifie que d’après les estimations de l’UE, les cyberattaques coûtent 400 milliards d’euros à l’économie mondiale et une seule cyberattaque d’envergure à la « WannaCry », qui a touché 230 000 systèmes informatiques dans plus de 150 pays en une seule journée en 2017, pourrait coûter 100 milliards d’euros. Des chercheurs américains vont encore plus loin : ils comptent avec des dommages annuels de jusqu’à 600 milliards de dollars, le triple de ce que les catastrophes naturelles ont coûté au cours des dix dernières années. Sans parler des potentiels effets (politiques) transfrontaliers, par exemple la perte de confiance des gens dans les systèmes de paiement en ligne, les réseaux de transports publics ou les réseaux ICT.

Dans ce contexte et étant donné le fait que 87 % des Européens voient la cybercriminalité européenne comme une problématique importante pour la sécurité intérieure de l’UE, mais que 69 % des entreprises admettent « ne pas avoir de connaissances ou des connaissances rudimentaires en matière de risques personnels liés à la cybersécurité », le Conseil européen a demandé le 18 octobre 2018 des mesures renforcées pour une cybersécurité solide dans l’UE.
 
Le 19 décembre 2018, les ambassadeurs de l’UE ont approuvé l’acte juridique correspondant. Celui-ci prévoit de transformer l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA), sise en Grèce, en une « agence européenne permanente pour la cybersécurité ». De plus, un système de certificat (volontaire) doit être introduit dans l’UE pour tous ceux qui ont des appareils connectés à Internet, c’est-à-dire aussi pour la vague montante d’appareils IdO.

Les Européens espèrent une numérisation, mais craignent ses risques

D'après un document d'information de l'UE sur la cybersécurité en 2017, deux tiers à trois quarts des Européens sont favorables à la numérisation. Ils espèrent que la croissance de la numérisation apportera des améliorations pour l'économie, la société et la qualité de vie individuelle. Mais davantage de personnes, 86 %, craignent aussi que le risque d'être victimes de la criminalité numérique ou d'une cyberattaque continuera d'augmenter. Moins d'une personne sur deux se sent bien informée à propos des risques associés. 51 % admettent n'être pas du tout ou pas assez informés à propos des cybermenaces.

 

Cette page Web utilise des cookies & des outils d’analyse. Si vous restez sur cette page, vous êtes prié d’accepter notre politique de protection des données.